MakeSense pour les nuls #1 : le hold-up

Un hold-up pour WE DO GOOD !

Mais que s’est-il passé le 21 septembre ? Petite explication de ce qu’est un « hold-up » pour les étrangers du langage et de la communauté MakeSense (une communauté motivée à aider les entrepreneurs sociaux pour résoudre leurs défis).

Samedi 21 Septembre 2013, 20 personnes se sont mobilisées pour résoudre le défi de WE DO GOOD.

  • La mission : trouver en moins de 2 heures une solution concrète
  • Le problème posé : comment inciter les membres de la plateforme WE DO GOOD à nous signaler les projets à impact positifs qu’ils connaissent ?

Un hold-up, c’est ça : une session de créativité animée par des membres de la communauté MakeSense, réunissant des intéressés pour aider les entrepreneurs sociaux !

Mais pourquoi font-ils ça ?

jackie-chan-wtf

20 bénévoles donnent 2 heures de leur temps pour aider un entrepreneur. Ca vous paraît bizarre ? Pourtant il y a tout un tas de raisons à cela :

  • ils sont intéressés par l’entrepreneuriat social et veulent participer à son développement
  • ils ont entendu parlé de MakeSense et ont aimé l’ambiance et l’énergie qui s’en dégagent
  • ils aiment stimuler leur cerveau
  • ils sont venus pour le verre que tout le monde prendra après la séance et se sont fait embarquer dans l’aventure

Un hold-up MakeSense, c’est de la créativité, beaucoup de bonnes idées, et aussi et surtout de l’éclate ! Et ça c’est bien (c’est Einstein qui le dit) !

having fun creativity

Concrètement comment ça se passe?

Déroulement de la séance :

Un hold-up se déroule en deux phases principales. Mais avant ces deux phases, il y a toujours un exercice indispensable ! L’ice-breaker : pour briser la glace entre les participants qui ne se connaissent pas. Par exemple : un championnat de pierre/feuille/ciseaux, une passe à dix avec une boule d’énergie invisible… et bien d’autres encore !

La phase de divergence : libérons les idées !

Pendant cette phase, un(e) ou deux animateurs(rices) posent des questions relatives à WE DO GOOD et à la problématique du jour (samedi il s’agissait d’inciter les membres de la plateforme à nous signaler les projets à impact positif qu’ils connaissent).

Les questions peuvent être du type :

  • « Citez 10 façons d’aider un projet »
  • « Citez 10 raisons de rendre service à un entrepreneur social »
  • « Citez 10 canaux par lesquels vous entendez parler de projets à impact positif »

Les participants inscrivent leurs réponses sur des post-it et chacun construit autour des réponses des autres.

post it

Les neurones s’agitent ! Les idées fusent ! La règle : réagir aux idées sans trop réfléchir, laisser parler sa créativité sans tabou.

Résultat :

  • des idées novatrices
  • beaucoup d’anecdotes amusantes (mais secret professionnel oblige, nous ne pouvons pas révéler ce que nous avons appris pendant la session 😉 )

Ensuite, chacun peut sélectionner les idées qu’il a préféré. C’est alors que la seconde phase peut commencer !

La phase de convergence : trouver une réponse concrète !

Pendant la phase de convergence, les 20 participants se sont répartis en groupes de 5-6, ils se focalisent sur le défi du jour (inciter les membres de la plateforme à nous signaler des projets). En veillant à respecter les objectifs et les contraintes, ils se mettent d’accord sur la réponse à apporter au défi, qu’ils présentent ensuite aux autres groupes.

La dernière phase, la conclusion, peut alors commencer.

Présentation des solutions : anges et démons !

Chaque groupe présente sa solution, et à chaque fois les autres écoutent attentivement et s’attèlent à mettre en évidence les aspects positifs et négatifs des idées proposées. Ainsi on identifie pendant la séance ce qu’il va falloir utiliser dans chaque solution et ce qui est à améliorer.

Est-ce vraiment utile tous ces post-it ?

C’est une question qui est parfois posée, à laquelle nous répondons sans hésiter : « Oh que oui ! Sinon pourquoi passerait-on du temps à organiser ces événements ? ».

A l’issue du hold-up, WE DO GOOD ressort avec 4 solutions concrètes et détaillées, des centaines d’idées inscrites sur des post-it à accrocher dans nos bureaux. WE DO GOOD a aussi pu entendre les remarques des participants et croiser un regard extérieur sur l’activité. Et le meilleur pour la fin : un bon moment de passé et plein de nouvelles rencontres !

merci en post it

Toute l’équipe de WE DO GOOD remercie les 2 animatrices du hold-up, ainsi que tous les participants (dont la moitié n’avaient jamais participé à un hold-up). Ils ont tous joué le jeu du début à la fin, et maintenant à nous de jouer !

Pour savoir quelle solution nous allons mettre en place, ou pour participer au prochain hold up vous pouvez suivre notre page Facebook, ou même vous inscrire dès maintenant sur notre plateforme www.wedogood.co !


 

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *