Crowdfunding : ne perdez pas de temps avec les mauvaises contreparties !

Vous envisagez de lancer votre campagne de crowdfunding et vous vous cassez la tête sur le choix des contreparties ? Réfléchissez-y : avez-vous pris le temps d’identifier le mode de financement le plus adapté à votre projet ?

choisir des contreparties

Le crowdfunding en contreparties est le plus populaire pour les projets qui démarrent et est très intéressant dans deux cas :

  1. quand un porteur de projet souhaite mobiliser une communauté locale en l’impliquant financièrement sur une petite collecte (moins de 10 000 €),
  2. quand il peut pré-vendre un produit B2C et valider son marché.

Choisir ses contreparties en B2B / sans produit B2C

Par contre, quelles contreparties peut-il proposer quand il propose un service ou du B2B ? Des tote bags ? Des badges ? Des mugs ? Des apéros ?

Ces contreparties ne sont pas liées au cœur d’activité de son entreprise, elles seront donc coûteuses en termes de budget et de logistique, sans apporter de valeur claire à l’activité de l’entreprise. Elles n’intéresseront pas tout le monde et ne développeront pas le chiffre d’affaires lié au produit central de l’entreprise. Nombreux sont les entrepreneurs qui se sont retrouvés avec un très faible retour sur investissement, voire avec un coût des contreparties supérieur au montant collecté !

Et si on pouvait simplifier la vie à ces entrepreneurs en leur mettant à disposition une solution de contrepartie directement liée à leur activité ? Et cela en leur permettant d’élargir leur cible de contributeurs à leur réseau proche, leurs potentiels clients, partenaires, fournisseurs et même investisseurs qualifiés ?

Une contrepartie financière ?

C’est toute la logique du royalty crowdfunding : à la place de contreparties matérielles, l’entrepreneur propose à ses potentiels contributeurs une contrepartie financière directement liée au développement de son projet. Il va leur proposer un pourcentage de son chiffre d’affaires, défini par lui en amont de la collecte, et le versera aux investisseurs pendant 5 ans.

Quel meilleur moyen de faire embarquer toute une communauté que de l’intéresser à la croissance de l’entreprise ? Cette communauté aura tout intérêt à aider le porteur de projet à développer son chiffre d’affaires, en parlant de l’entreprise ou en la prescrivant à de potentiels clients.

La prochaine fois que vous vous dites que les contreparties génériques proposées par la majorité des campagnes ne sont pas pertinentes, pensez au royalty crowdfunding ! Ne perdez plus de temps ni d’argent et levez des fonds sans vous endetter ni diluer votre capital, en transformant vos potentiels soutiens en investisseurs-ambassadeurs de votre entreprise !

Photo : nist6dh / flickr.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *