Les vrais chiffres du financement participatif en France

Tous les ans, nous relayons avec enthousiasme le baromètre de Financement Participatif France, qui montre chaque année le dynamisme du secteur avec un doublement des fonds collectés. Mais qu’appelle-t-on financement participatif ? A quoi correspondent exactement ces chiffres ? Quels sont les vrais chiffres du financement participatif en France ?

Tribune de Jean-David Bar, cofondateur de WE DO GOOD, à lire dans Good Morning Crowdfunding.

chiffres-financement-participatif

Chez les deux leaders du crowdlending en France, une grande partie du financement provient d’investisseurs institutionnels. Sur Lendix, les particuliers représentent 29% des investisseurs, le reste étant des Family Office, et les prêteurs institutionnels complètent automatiquement la part non financée par les particuliers. Sur Unilend, Groupama s’est engagé à prêter cent millions d’euros sur 4 ans. Des entreprises, des fonds d’investissement, des gestionnaires de patrimoine interviennent parfois aussi dans des collectes de don ou d’investissement.

Doit-on prendre en compte les financements apportés par ces institutionnels dans le financement participatif ? Faut-il les exclure parce que leur activité habituelle consiste à placer de l’argent sur des projet ? Faut-il les comptabiliser au motif qu’ils interviennent sur des plateformes ouvertes aux particuliers ?

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *