Le guerilla gardening de la finance

Utiliser des grenades à graines pour que la nature se réapproprie les espaces dénaturés ou délaissés… Le guerilla gardening, c’est de la ténacité et de l’engagement, ce sont plein de petites actions où chaque petite graine compte, qui contribuent de façon concrète, et selon les moyens de chacun, à bâtir des écosystèmes plus sains.

gerilla gardening

 

C’est en ce sens que nous agissons avec WE DO GOOD : armés de notre belle grenade rouge, fruit symbole de la prospérité, nous faisons du guerilla gardening de la finance. Plus facile à dire qu’à faire ? Peut-être bien, mais pour nous cela reste très concret ! Alors, le guerilla gardening dans la finance, c’est quoi exactement ?
 

1. Une innovation d’usages

Les grenades à graines s’inspirent de la nature, le principe en soi n’est pas révolutionnaire, c’est l’usage qui est innovant. Avec WE DO GOOD ce n’est pas très différent : des artistes qui font financer leur album par le public en échange de royalties, ça fait longtemps que ça existe, même en financement participatif (souvenez-vous de Grégoire !).

C’est le fait d’adapter ce système au financement de tous les entrepreneurs, et ainsi de démocratiser l’investissement dans les entreprises, qui est innovant.
 

2. Simple, concret et accessible

Le guerilla gardening est devenu un phénomène connu parce que c’est simple, concret et accessible. Je peux produire mes bombes à graines artisanalement et contribuer au développement de la biodiversité en ville, à mon échelle. Cela peut donc devenir rapidement un mouvement de société.

Avec WE DO GOOD nous sommes aussi sur un potentiel mouvement de fond : chacun peut soutenir un projet qui va avoir des retombées positives pour le territoire en investissant en ligne, 10, 100 ou 1 000 €…
 

3. Une guerilla constructive

C’est dans le nom : le guerilla gardening est un acte de rébellion vis-à-vis des normes de l’urbanisme et de la gestion très formatée des espaces verts. Il reste néanmoins constructif car le résultat se compose de petites plantes qui poussent un peu partout et de plus de biodiversité en ville.

WE DO GOOD c’est la rébellion contre une finance qui s’est déconnectée de la réalité, qui ne prend pas en compte les besoins des citoyens, ni de la planète. C’est aussi la construction d’un nouveau paradigme financier, où les citoyens choisissent comment leur épargne est utilisée.

guerilla gardening
 

4. De la méthode

Même si c’est simple, pour devenir un vrai guerrillero des espaces verts, il faut suivre un petit mode d’emploi. Toutes les graines ne se portent pas à ce type d’actions et, en plus, cela pourrait être contreproductif de contribuer à l’essaimage d’espèces invasives.

Avec WE DO GOOD, même si aujourd’hui le financement en royalties est simple, aussi bien pour les entrepreneurs que pour les investisseurs, il nous a fallu plus d’un an de recherche et développement juridique pour y arriver !

mode d'emploi guerilla gardening
 

5. Pour la préservation la diversité

La diversité des plantes, la diversité de projets… finalement l’objectif est le même : la résilience ! Une nature plus résiliente, des économies locales plus résilientes pour faire face aux enjeux d’aujourd’hui et… à ceux de demain !

2529-160304112320

Nous avons lancé WE DO GOOD pour reconnecter la finance à l’économie réelle, pour permettre aux entrepreneurs de trouver un système de financement adapté à leurs projets et aux citoyens d’investir dans des projets qui leur parlent.

Aujourd’hui ce sont 1 450 investisseurs et plus de 570 000 € levés pour financer les rêves de 20 entrepreneurs. Des rêves de tout type : un prototype de cogénération d’énergie à partir de déchets de bois, une application mobile pour du covoiturage courte-distance, une agence de développement web green IT…

Alors, guérilleros de la nature et de l’impact social, est-ce que ça vous dit de devenir des guérilleros de la finance avec nous ? 😉

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *