2022 : Une année marquée par plus de liquidations

Chez WE DO GOOD, nous accompagnons des entreprises dans leur amorçage et croissance depuis 2013, avec une solution de financement en RBF / royalties. Si 2020 a été une année particulière du fait de la crise sanitaire et économique, 2022 semble l’être également car nous constatons une hausse du nombre de liquidations ces derniers mois.

Liquidations d'entreprises : augmentation en 2022
© sigmund / Unsplash

C’est malheureusement un constat national, les mesures de sauvegarde prises par l’Etat et le secteur bancaire ont permis de retarder les effets de la crise sanitaire. Néanmoins, selon la Banque de France, depuis avril nous assistons à un rebond des défaillances. Parmi les raisons évoquées, nous retrouvons régulièrement les mêmes : trop de retard pris ces 2 dernières années dans le développement commercial, manque de moyens financiers pour se développer et surendettement avec le PGE.

Même si cela concerne une minorité des entreprises (moins de 15% des entreprises financées depuis 2015 et à date), nous tenions à vous en parler de manière transparente. Quand une entreprise lève des fonds sur WE DO GOOD, nous nous engageons à l’accompagner pendant toute la période de versement de royalties, souvent 5 ans. Cela crée des liens forts et, lorsqu’on nous annonce une nouvelle liquidation, ce n’est pas juste un chiffre dans nos statistiques. C’est en effet difficile de voir des entrepreneurs et des entrepreneuses que nous accompagnons et que vous avez soutenu, qui ont mis toute leur énergie et investi dans un projet qui leur tenait à coeur, devoir abandonner faute de moyens.

C’est par ailleurs émouvant de voir les messages d’expression de soutien de la part d’investisseurs et d’investisseuses, qui comprennent la réalité et les aléas de la vie entrepreneuriale.

La transparence, une valeur importante dans la finance

Enfin, nous tenions aussi à vous rappeler que nous sommes la seule plateforme de crowdinvesting à communiquer de manière ouverte et transparente sur nos indicateurs. À notre connaissance, aucune plateforme d’investissement, notamment les plateformes de capital, communique ses indicateurs de performance (taux de sorties positives, liquidations, rentabilité effective des investisseurs). La transparence fait partie de nos valeurs et nous prenons très au sérieux la sensibilisation sur la prise de risque importante que représente investir dans un projet en amorçage. À ce sujet, vous pouvez (re)découvrir le webinar réalisé avec Own Your Cash ou prendre connaissance de nos indicateurs de performance.

Que se passe-t-il en cas de cession d’activité ou faillite d’une entreprise financée ?

Dans le cadre d’un financement en royalties / RBF, si une société dépose le bilan, il n’y a plus de chiffre d’affaires, les versements de royalties aux investisseurs et investisseuses s’arrêtent.

Cela correspond au risque de tout investissement. Il faut tout de même noter que les investisseurs et investisseuses récupèrent des royalties jusqu’au moment de l’arrêt de l’activité. En termes de profil de risque, l’investissement en royalties se situe entre le prêt et le capital.

S’il reste de la trésorerie lors de la cession d’activité, cette créance sera prise en compte par le liquidateur judiciaire. Le remboursement partiel ou total est donc possible, selon les autres créances existantes et leur ordre de priorité.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *